Lorsqu’un enseignant dépiste qu’un enfant est en difficulté, il est souvent déjà trop tard.
S’il avait pu intervenir en s’apercevant que face à la difficulté naissante, l'enfant montrait des résistances, cet enfant là n’aurait peut-être pas été en difficulté. Il ne serait pas en train de penser que dans cette matière, « je suis nul ».FORMATION 11

Mais quelles sont les pistes qui auraient permis de comprendre ce qui se passait dans ce cas précis ?

Elles sont vraiment multiples, mais nous pouvons déjà garder présent à l’esprit le fait qu’une personne qui ne nous écoute plus, (c’est le cas d’un enfant en difficulté) cesse de cligner des paupières.

En clignant des paupières nous amenons activement les informations dans notre cerveau pour les stocker. Lorsque nous sommes fatigués stressés, dépassés, nos yeux se mettent à cligner beaucoup moins régulièrement.
Les signes permettant de percevoir le désaccord d’un enfant, sa fatigue, un certain nombre de perturbations, sont multiples et le travail du synergologue est de mettre l’enseignant, l’éducateur, le professeur, sur la piste des dysfonctionnements dans la communication.

FORMATION COMPLÈTE EN SYNERGOLOGIE