La communication non verbale dans la relation soignant-soigné, et plus particulièrement la meilleure compréhension de son langage corporel, doit permettre au soignant de développer une relation de meilleure qualité avec le soigné, parce qu’il acquerra  des outils pour mieux le comprendre.

En effet, savoir décrypter la communication non verbale d'un malade en appliquant la méthode de lecture du non-verbal "Synergologie", permet au soignant d'enrichir sa relation avec le soigné. Il n’est pas de processus thérapeutique abouti sans une bonne qualité de communication soignant-soigné.

En effet,une personne soignée qui n’apprécie pas la personne soignante, ne se confiera pas à elle. Au delà d’une attitude de façade, certains indices corporels, lisibles aussi bien dans l’attitude générale que dans des détails de micro-communication, permettront d’évaluer avec davantage d’assurance cette qualité de communication.

D’autre part, une personne en souffrance lorsque la douleur est chronique, s’est parfois tellement adaptée à sa douleur, qu’elle perd la conscience de l’intensité de celle-ci. Son corps en revanche, donnera au soignant des indices. Ils lui permettront d’appréhender la relation du patient à sa douleur avec davantage d’objectivité. Certaines crispations exprimées, ‘enkystées’ dans la musculature lisse sont lisibles à la surface du corps, et sont autant de témoignages pour le soignant des difficultés de son patient.
Et lorsqu’il arrive dans des cas plus rares mais avérés, que le patient ait tendance à évaluer à la hausse sa souffrance, ces mêmes indices corporels permettent au soignant de posséder des indicateurs, lui permettant de mieux faire la juste part des choses.
FORMATION 9
Un soignant mieux informé sur la communication non verbale dans sa relation avec le soigné, est un meilleur soignant.

Derrière la plupart des mal-être se cachent des non-dits. La synergologie apprend à repérer le mal-être à partir des réflexes de communication des personnes en situation d’interaction. Mais là, prenons plutôt un exemple qui nous permette de comprendre davantage, comment la synergologie, discipline pour décoder la communication non verbale, peut venir en aide aux professions à caractère médical :

Lorsque nous parlons, nous faisons des gestes. Pour évoquer certains sujets, nous utilisons une main plutôt que l’autre, et montrons, ce faisant, que nous privilégions certaines ressources cérébrales plutôt que d’autres. Des grandes constantes existent qui permettent de lire la nature de nos gestes. Certains gestes sont « atypiques » . Ils auraient dû tout bonnement être plutôt faits « avec l’autre main ». Ils sont une mine pour mieux comprendre le patient.

Ne nous trompons toutefois pas de cible, le synergologue perçoit les hiatus de communication, les décalages entre dit et non-dit, il les enseigne et il permet au médecin, au thérapeute de les relever, de les contrôler, de mesurer comme tout cela est sérieux, mais le synergologue n’est pas un thérapeute et la synergologie située dans le champ de la communication, n’est pas une discipline à connotation médicale ou para médicale.

FORMATION COMPLÈTE EN SYNERGOLOGIE

 DATES DES DÉBUTS DE CYCLE

Prochains cours du soir à Montréal :

Prochaines séances de formation sur deux jours à Montréal :

Prochaines séances de formation sur deux jours à Paris :

Prochaines séances de formation sur deux jours à Madrid :

Prochaines séances de formation sur deux jours à Amsterdam :

Prochaines séances de formation sur deux jours à Lausanne :

Prochaines séances de formation sur deux jours à Bruxelles :

Prochaines séances de formation sur deux jours à Québec :